Qu’est ce que La Maïeusthésie ?

La Maïeusthésie est une approche thérapeutique crée dans les années 2000 par Thierry TOURNEBISE. C’est une thérapie brève, une approche douce et efficace.
Un accompagnement par la Maïeusthésie séduit par sa délicatesse, son côté non directif et respectueux de l’Être.

Le praticien accompagne le patient sans jugement ni interprétation vers les zones de la psyché qui appellent à la conscience.  Ces zones qu’on appelle communément des  « zones d’ombre »,  sont considérées  en  Maïeusthésie comme des « zones à trésor »,  car dans les profondeurs de la conscience se cache souvent  ce que nous avons de plus cher — une partie de nous-même, un Être de Soi, qui  à un moment de notre existence a vécu un traumatisme, une déception, un deuil… et qui n’a jamais été entendu…

Cet Être va se « manifester » par le biais du symptôme, et c’est là une des particularités essentielles de la Maïeusthésie — le symptôme n’est pas quelque chose de « mauvais » à éliminer, il est là spécialement pour nous indiquer la présence de celui que nous avons été, et qui a souffert à un moment donné.  Le symptôme nous indique le chemin à prendre pour aller à sa rencontre.

Lors de l’accompagnement par la Maïeusthésie le praticien va permettre au patient d’effectuer cette rencontre avec celui qu’il était au moment du traumatisme et d’apporter la reconnaissance tant attendue, d’y mettre de la lumière. La guérison se fait suite à cette rencontre et à ce dialogue intérieur, car une fois la rencontre effectuée le symptôme n’a alors plus raison d’être, il a en quelque sorte « rempli sa mission de GPS », et disparait tout simplement…

C’est ce processus de venue à la conscience d’une partie de nous-même, de l’Être que nous étions à un moment donné, un peu comme une venue au monde, qu’a inspiré Thierry TOURNEBISE à la création du néologisme Maïeusthésie

Ce mot a deux racines : le mot Maieutkê (grec)  qui signifie accoucher quelqu’un  et aisthanesthai (origine indo-européenne) qui veut dire sentir, percevoir.  Le mariage des deux donne littéralement – être sensible à la venue au monde, à la naissance du Soi.